(90) Aller à Bethléem …

Aller à Bethléem

Allons jusqu’à Bethléem. Le voyage est long, je le sais. Bien plus long que pour les bergers. Il leur avait suffi de glisser leur bonnet de laine sur leurs oreilles rougies par les braises, de lacer leurs jambières en peau de mouton, d’empoigner leur houlette et de descendre le long des gorges de Judée, par des sentiers qui sentaient le crottin et embaumaient la menthe (…)

Allons jusqu’à Bethléem, comme les bergers. L’important est de se mettre en marche. Pour Jésus Christ, cela vaut la peine de tout laisser, je vous l’assure. Et si, à la place d’un Dieu glorieux, nous tombons sur la fragilité d’un nouveau-né, avec toutes les connotations de la misère, que le doute ne nous vienne pas de nous être trompé de chemin. (…)

Mettons-nous en route, sans peur. Le Noël de cette année nous fera trouver Jésus et, avec lui, le nœud de notre existence rachetée, la fête de vivre, le goût de l’essentiel, la saveur des choses simples, la source de la paix, la joie du dialogue, le plaisir de la collaboration, le désir de l’engagement dans notre histoire, l’étonnement de la vraie liberté, la tendresse de la prière.

Alors, finalement, non seulement le ciel de nos crèches mais aussi celui de nos âmes sera libéré du brouillard, privé des signes de mort et illuminé par les étoiles.

 

Et de notre coeur, qui ne sera plus pétrifié par les désillusions, débordera l’espérance.

Mgr Tonino BELLO

(in « Aux fenêtres de l’espérance », Ed. Médiaspaul)

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.